Goguette du 6 décembre 2004


 


Le tableau de la semaine
(par le peintre Rome)


 


Terrain vague 


 


 

NOS PETITES ET NOS P'TITS GARS

Texte de Jeannie

Sur l’air de « Tico-tico »

 

Maman toujours partie

Et papa jamais là

Ecole et garderie

Colo bon débarras

On voudrait après ça

Qu’il soit maman papa

Nos petites et nos p’tits gars

 

Assedic par ci

Et RMI par là

Travail au noir par ci

Stages à la FPA

On voudrait après ça

Qu’ils fassent au moins l’ENA

Nos petites filles et nos p’tits gars

 

Sida sida par ci

Hépatite par là

Voilà ce qu’on leur dit

Qu’on répète tout bas

On voudrait après ça

Qu’ils soit joyeux béas

Nos petites filles et nos p’tits gars

 

Tueries tueries par ci

Et massacres par là

Résultats garantis

A travers les médias

On voudrait après ça

Qu’ils soient confiants, sympas

Nos petites filles et nos p’tits gars

 

Sida, sida par ci

Et RMI par là

Politique pourrie

Et massacres par là

Ne vous étonnez pas

Qu’ils soient flippés parfois

Nos petites filles et nos p’tits gars

 


 

LE REFRACTAIRE

Texte d'Alain Faure

Sur l’ait du "Déserteur"

 

Monsieur Delanoé,

Le show bizz olympique

C’est la charte utopique

Sur l’arche de Noé

 

Déluge planétaire

Grand messe cathodique

C’est une guerre médique

Aux enfants de la terre

 

Monsieur le grand prévot

Je ne veux pas la faire

Les jeux sont une affaire

De laveurs de cerveaux

 

C’est le funeste opium

De mythiques « hercules »

La course aux molécules

Pour rafler les pôdiums

 

Qu’importe le flacon

Pourvu qu’on ait l’ivresse

Loin des muses de Grèce

Reines de l’hélicon

 

Paname est cirque sans cesse

Au pied du Mont Parnasse

C’est l’antique Pancras

Aux arènes de Lutèce

 

C’est un grand bain de sang

Bouillant d’hématocrite

Votre olympe hypocrite

Cimetière des innocents

 

Monsieur le grand édile

En allumant la flamme

Vous noircirez votre âme

Dans la daube et le deal

 

Vous êtes l’échevin

Le ponte à réélire

Par la plèbe en délire

Aux vieux démons chauvins

 

Sur l’air de ces lampions

Tous les tyrans du monde

Flatte la bête immonde

Pour avoir des champions

 

Paris plage et nuits blanches

Gay pride et bacanales

Les dieux du stade anal

Se torchent à la blanche

 

Accroc mytho JO

 Elle fluctue la devise

L’homme n’est qu’une marchandise

Si l’on vous prend au mot

 


Tant qu’les hommes ne vivront pas d’amour

Texte d'Alain Landrain

Sur l’air de « Tant que les hommes vivront d’amour »

 

Tant qu’les hommes ne vivront pas d’amour

Tous les lundis au Limonaire

On viendra cracher car ça s’ra l’jour

Sur les Sarko les barons Seillieres

 

Tant qu’les hommes ne vivront pas d’amour

Qu’il y aura des famines et des guerres

Moins de colombes que de vautours

On viendra l’dire au Limonaire

 

Présenté par la belle Annie

On viendra chacun notre tour

Tant pis si on a l’air balourd

Pour dire tout ce qu’on a envie

 

Tant qu’les hommes ne vivront pas d’amour

On port’ra tous au Limonaire

Piano guitares flûtes et tambours

Moins j’viendrai même avec mon frère

 

Sur les accords du beau Cricri

On ira tous de notre chanson

Qu’importe si on chante pas dans l’ton

C’est l’contraire d’la star académie

 

Tant qu’les hommes ne vivront pas d’amour

On viendra tous au Limonaire

Manger du poulet au boulgour

Et chanter en levant nos verres


Revenir à la page d'accueil de la goguette