Goguette du 7 mars 2005


 

Le tableau de la semaine (par le peintre Rome)




Rue en Irak après un attentat 

 

 


 

Gare à Guéret 

Texte de Stan

sur l’air de « Le gorille » de G. Brassens

 

 

C’est au cœur de la France rurale

Sam’di au milieu des flocons

Qu’une grogne anti-libérale

A défilé sous les balcons

Venue du Gers ou du Cantal

La foule était hétéroclite

Et son mécontent’ment total

A dû faire frissonner l’élite

Gare à Guéret

 

Beaucoup avait pris l’autocar

Vu qu’en train, c’est un peu le souk

A quoi bon desservir ces gares

Où ne s’arrêtent que des ploucs

D’autres coururent chez leur libraire

Chercher cette ville mystérieuse

Au moins avec une carte routière

On saura où situer la Creuse

Gare à Guéret

 

Crosq, Bourganeuf ou La Courtine

Ce n’est pas le genre de patelins

Où la jet-set s’agglutine

C’est pas tendance le Limousin

Alors pour une fois qu’ ça s’affaire

Dans la patrie de Jean Guitton

Tout excitée, la boulangère

A mis un nœud à son chaton

Gare à Guéret

 

L’objet des revendications

Qui unissait toute cett’ clique :

S’opposer à la suppression

En marche des services publics

Non à l’attaque du train postal

Par les ronds de cuir de Bercy

Qui ferment des lits d’hôpital

Comme si on n’ mourrait pas ici

Gare à Guéret

 

Hélas, il n’est pas loin peut être

Le temps où il faudra 10 jours

Pour acheminer une lettre

Allant de Guéret à Saint-Flour

Enfin quoi pour être rentable

Sachons donc faire des sacrifices

Et puis bon usez vos portables

Ah le réseau est hors service !

Gare à Guéret

 

Pas sur que tout ce pataquès

Ai fait plaisir à Matignon

Et même si Raffarin encaisse

Désormais plutôt bien les gnons

L’écho de ce capharnaüm

N’a pas du ménager ses nerfs

A trois mois du référendum

Passera-t-il seul’ment l’hiver ?

Gare à Guéret

 

Paraît qu’il n’y a aucun rapport

Avec la grande constitution

Qu’on mélange tout et qu’on a tort

De se monter le bourrichon

N’empêche que ce pauvre Hollande

Qui paradait dans le cortège

A dû avoir un peu les glandes

De finir en bonhomme de neige

Gare à Guéret

 

Si un jour une révolution

Vient changer le cours de l’histoire

Gageons que c’est à Aubusson

Que s’installera le pouvoir

Surtout qu ce n’est pas très complexe

D’y trouver une chambre, un plumard

Et comme il n’y a pas de duplex

On est sur d’éviter Gaymard

Gare à Guéret


Je pleure

Texte de Fred

 

Je pleure
    mais pas de douleur
        je ne sais pas

Si !
Je pleure
de ne pas savoir
s’il faut désespérer

Si !
Je pleure
de ne pas croire
au mot même
de liberté

Si !
Je pleure
de ce qui excède
        la connaissance
            de l’horreur

Je ris
    mais pas de plaisir
        je ne sais pas

Si !
Je ris
    de ce qui excède
        la conscience
            de la mort

Si !
Je ris
de savoir
qu’il est vain
d’espérer

Si !
Je ris
de croire
qu’il vaut mieux rire


Revenir à la page d'accueil de la goguette