Goguette du 14 mars 2005


 

Le tableau de la semaine (par le peintre Rome)



 


Partira, partira pas 

 

 

 


 

SOS

Texte de Nanou

Sur l’air de SDF de Allain LEPREST

 

La foule épaisse-aisse-aisse

Le populo-o-o

Se bouge les fesses-esses-esses

SOS

 

Marre des promesses-esses-esses

De ce fiasco-o-o

Qui nous oppresse-esse-esse

SOS

 

Tout ce business-ess-ess

Pour pas d’ boulot-ot-ot

Beau palmarès-ès-ès !

SOS

 

Et qui s’engraisse-aisse-aisse 

A coup d’lingots-ots-ots

Et de bassesses-esses-esses ?

SOS

 

La rue détresse-esse-esse

Comme un écho-o-o

Sur vos faiblesses-esses-esses

SOS

 

Sans politesse-esse-esse

Quant aux propos-os-os

De votre messe-esse-esse

SOS

 

Et la jeunesse-esse-esse

Manque d’idéaux-aux-aux

Chope de l’herpès-ès-ès

SOS

 

Vos lois express-ess-ess

C’est du pipeau-eau-eau

A deux vitesses-esses-esses

SOS

 

Z’étes des espèces-èces-èces

De vieux escrocs-ocs-ocs  

Rien que des fèces-es-es

SOS

 

Quelle tristesse-esse-esse

A tous niveaux-eaux-eaux

Plus de tendresse-esse-esse

SOS

 

Mais on encaisse-aisse-aisse

Les scénarios-os-os

Avec noblesse-esse-esse

SOS

 

Et on s’redresse-esse-esse

Sous le drapeau-eau-eau

C’est not’ richesse-esse-esse

SOS

 

Et on s’redresse-esse-esse

Sous le drapeau-eau-eau

C’est not’richesse-esse-esse


 

Le référendum

 Texte d'Odette

sur l'air du "Temps des cerises"

 

Quand ils proposeront un référend’hommes

De femmes et d’enfants, pour les vrais humains

Nous irons aux urnes

Nous les fleurirons de rouges coqu’licots

Et tous nous chanterons les mots qui tiennent chaud

Quand ils proposeront un référend’hommes

Nous nous sentirons vraiment des humains

 

Mais faut pas rêver avec ces gens-là

Avec leurs discours, leur langue de bois

Ils nous abrutissent

Ensemble exigeons qu’on fasse justice

Pour nous, nos enfants, tout le genre humain

Mais faut pas rêver avec ces gens-là

Faudrait les chasser, sans attendr’ demain.

 

Quand ils proposeront leur référendum

Pour l’Europe à fric, l’Europe d’la finance

Refusons le vote

N’avons pas envie de payer la note

De ces mains trop blanches et de ces grosses panses

Quand ils proposeront leur référendum

Nous ne voudrons pas de leurs manigances.

 

J’aimerais toujours ces femmes et ces hommes

Qui gardent la force de leurs convictions

Et restent fidèles

Ils sauront nous rendre la vie encore belle

Nous persuader qu’nous avons raison.

J’aimerais toujours ces femmes et ces hommes

Qui font reculer le mur des prisons.


 

A LA GOGUETTE

Texte d'Odette

Sur l'air de "A la Bastille"

 

Pour nous changer d’air

Qu’le moral est bon, 

C’est au Limonaire

Qu’on pousse la chanson

C’est là qu’on rencontre

Une bande de copains 

Qui oublient la montre

Tant s’y sentent bien.

 

A la goguette 

Qu’est-ce qu’on est bien

On tisse des liens

Pas la peine d’y faire courbette !

Qu’est-ce qu’on est bien

On tisse des liens

A la goguette.

 

La table y est mise,

Il y a du bon vin,

Et sous les chemises

Se tait le chagrin

Les paroles s’échangent

Les notes s’en mêlent

Ça donne un mélange

Qui  rend la vie belle.

 

(Au refrain)

 

Et lorsqu’on s’ sépare

En traînant les pieds

C’est qu’il se fait tard

Qu’on est fatigués

Un nouveau lundi

Nous rassemblera

Tous réjouis

De remettre ça.

 

(Au refrain)


 

Si vous voyez Seillière

Texte de Stan

sur l’air de « Estelle » de Pierre Perret

 

Si vous voyez Seillière

Dites lui que je suis inquiet

A-t-il une muselière ?

Est-il dev’nu muet ?

 

Lui qui à l’ordinaire

Se plait à pérorer

Ne manque pas de se taire

Finies ces logorrhées

 

Voyez comme c’est bizarre

Mais on ne l’entend plus

C’est sûrement un hasard

Depuis que sont connus

 

Les indécents profits

Des entreprises françaises

Qui en outre ont fait fi

De partager leur pèze

 

Si vous voyez l’Ernest

Demandez lui pour moi

De ne pas être en reste

De faire entendre sa voix

 

Qu’il nous r’chante sa rengaine

Contre les charges sociales

Contre l’Etat qui freine

La ferveur patronale

 

Qu’il r’prenne sa mandoline

Pour fustiger l’impôt

Qu’il ressorte sa vaseline

Pour lubrifier Sarkho

 

Qu’il nous arrache des larmes

A cause que les patrons

C’est sur eux qu’on s’acharne

Qu’on est vraiment poltron

 

Oh, je n’ pense pas qu’il glande

Il doit sûr’ment, ce chien,

Compter ses dividendes

Avec ses p’tits copains

 

CGT, EDF,

C’est p’têtr’ la France qui r’cule

C’ qu’est sûr, c’est qu’ le Médef

C’est la France qui…

 


Mathématique de bites

Texte de Fred

dans le monde
le problème c'est
la bite qui est plus...

cochez la case
1 grosse
2 frippée

la structuration du monde des bites
c'est le ou exclusif
il y aurait LA bite
la disjonctive
non pas celle là,
la mienne, oui

Lui, il dit "leur massacre"
"y en a marre de leur massacre"
il dit
" et notre massacre?
et mon massacre à moi?"

faut-il que notre massacre soit plus grand que le votre?
qu'un massacre soit plus grand?
est-ce le notre?

on le sait pourtant
il y a des bites
et
des bites
et
des bites
et
....

des conjonctions de bites.

et pour notre malheur
dans l'Histoire
il y a des massacres et des massacres et  des massacres

 


Revenir à la page d'accueil de la goguette