Goguette du 4 avril 2005


 

Le tableau de la semaine (par le peintre Rome)



 


On allait l'oublier 

 

 


 

Le Sarko

Texte de Nanou

sur l’air du "Zizi" de Pierre PERRET

 

Tout, tout, tout vous saurez tout sur le Sarko

Son air sournois, de mégalo

Rire moqueur pas rigolo

Un ambitieux anti-prolo

Qui dans sa glace vire le "Jacquot"

Tout, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Sarko

 

J’ai vu l’nain Sarko à la télé, ô gué, ô gué,

Il aime bien s’faire remarquer, ô gué, ô gué,

Un jour il s’ra candidat

Entouré de ses soldats

Qui chassent les sans-papiers

Pour mieux les expulser

Avec lui tout est moins difficile

Beaucoup de flics et plus de vigiles

 

Après son union avec Edouard, ô gué, ô gué,

Il s’est fait mettre un temps au rancart, ô gué, ô gué,

Mais il s’en est bien sorti

Car c’est un loup accompli

Puis c’est avec le Chirac

Qu’il joue de la matraque

Ses anciens complices politiques

Savent qu’il est aussi très diabolique

 

Tout, tout, tout vous saurez tout sur le Sarko

Son air sournois, de mégalo,

Rire moqueur pas rigolo

Un ambitieux anti-prolo

Qui dans sa glace vire le "Jacquot"

Tout, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Sarko

 

Avant d’arriver dans son donjon, ô gué, ô gué,

Il pensait squatter Matignon, ô gué, ô gué,

Mais il s’est vite réveillé

Car le vieux l’a bien niqué

Et a nommé ce frimeur

Ministre de l’intérieur

Il veut qu’on s’prosterne et se déchaîne

Quitte à nous filer une bonne migraine  

 

Avec lui, terminé le social, ô gué, ô gué,

Il raffole de choses plus radicales, ô gué, ô gué,

Rien que des interdictions

Que vive la délation 

Et ceux qui sont trop bronzés

Faudra vite les virer

Les chômeurs et tous les RMIstes

Sont bien pire que de vils terroristes

 

Tout, tout, tout vous saurez tout sur le Sarko

Son air sournois, de mégalo,

Rire moqueur pas rigolo

Un ambitieux anti-prolo

Qui dans sa glace vire le "Jacquot"

Tout, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Sarko

 

Mais il a trouvé la solution, ô gué, ô gué,

Qui devrait sauver notre nation, ô gué, ô gué,

Pourtant c’est pas compliqué

Même lui y a pensé

Les minables et les paumés

Faut tous les enfermer

Pendant que l’ bossu engraisse les riches

Le peuple ne sert que de boniche

 

Partout on défile dans les rues, ô gué, ô gué,

Et Cécilia me dit continue, ô gué, ô gué,

J’veux qu’on m’prenne pour un dieu

Quitte à faire pleurer les vieux

Le sujet ce sera moi

Je suis le futur roi

Mais à force de vouloir trop en faire

Je pourrais bien m’retrouver au vestiaire 

 

Tout, tout, tout vous saurez tout sur le Sarko

Son air sournois, de mégalo,

Rire moqueur pas rigolo

Un ambitieux anti-prolo

Qui dans sa glace vire le "Jacquot"

Tout, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Sarko.

 


sur sa poitrine

Texte de Fred

sur sa poitrine (sans adjectif)
est restée collée une étiquette
sans prix

des images des images des images
qui bougent

je me souviens d'un collier de corail
rouge

vous êtes happé(e) par l'évidence
vous ne pouvez plus prévoir
hors peut-être le surgissement du mot FIN
et pourtant il est des désirs non encore partagés
une littérature

sur son corps (sans épithète)
j'écris "je me souviens"
la trace plus blanche s'estompe

sur sa bouche (sans verbe)
en suspend, un brin d'herbe
animé par son souffle

elle m'embrasse (sans adverbe)
un peu de terre s'est glissé entre nous
prémices d'une mort (sans adjectif)

 


Revenir à la page d'accueil de la goguette