Goguette du 6 février 2006


La valse des contrats

Texte de Stan

Sur l’air de « La valse à mille temps » de Jacques Brel

 

Au premier temps de l’emploi

J’ai le choix entre les contrats

Au premier temps de l’emploi

Je peux faire presque n’importe quoi

Car Villepin a pris des mesures

Des mesures qui me mettent en joie

Oui, Villepin a pris des mesures

Et je recrute à tour de bras :

 

D’abord, je prends un stagiaire

On peut pas faire moins cher

Un stagiaire, c’est gratuit

Corvéable et soumis

Regardez, il sourit

Lorsque je le nourris

D’un bon gros bol de riz

Puis je le fous dehors

Qu’importe ses efforts

Pour un autre trésor

Pour un qui a 15 ans

Mais qu’est d’jà compétent

Un apprenti junior

C’est une affaire en or

Car ça fait peu de frais

Et comme il est tout frais

Il peut porter des charges

Tandis qu’ moi j’en paye pas

Et puis bon débarras

A moi, d’autres contrats

Toujours aussi précaires

Pourvu qu’ ça m’ coûte pas cher

Et que ça s’ résilie

Par un petit écrit

Et sans aucun motif

Vous pensez si je kiffe

Pour le dernier d’entre eux

Le petit CPE

On peut pas trouver mieux

Tellement il est vicieux

Et moi, pendant ce temps

J’ai gagné tant d’argent

Que j’ comble de bijoux

Ma petite Doudou

En regrettant toutefois

Qu’elle ait seulement 10 doigts

 

Au deuxième temps de l’emploi

Se rétrécit un peu mon choix

Au deuxième temps de l’emploi

On peut moins faire n’importe quoi

Mais Villepin a pris une mesure

Une mesure qui m’a mise en joie

Oui, Villepin a pris une mesure

En créant un nouveau contrat :

 

Bien mieux qu’un CDI

Qui, entre nous, pardi

Est un emploi à vie

Qu’il faut payer au Smic

On dirait une pratique

Quasiment soviétique

Plus cool que l’intérim

Car là, c’est la déprime

Quand faut payer la prime

A la fin du contrat

Qu’on ne peut de surcroîts

Rompre sans foi ni loi

Non, vous l’avez reconnu

C’est le dernier venu

Le fameux CNE

Qu’il faudrait être neuneu

Ou compl’tement toqué

Pour ne pas remarquer

Que c’est la panacée

Car quand t’en as assez

De le voir à son poste

Au prix d’un timbre poste

Tu lui dis allez ouste

Y’en a d’autres qui poussent

J veux plus voir ta frimousse

Non, j’en prends un nouveau

Qui fait le même boulot

Et comme ça ainsi d’ suite

J’avoue que ça m’excite

J’en suis déjà à huit

Et pendant tout ce temps

J’ai gagné tant d’argent

Que j’ai dit à doudou

Toi aussi mets les bouts

Avec tout c’ que j’amasse

Je peux m’en prendre une plus classe

 

Au troisième temps de l’emploi

Je peux faire à nouveau des choix

Au troisième temps de l’emploi

On retrouve beaucoup de contrats

Et Villepin a pris des mesures

Des mesures qui me mettent en joie

Oui, Villepin a pris des mesures

Et je recrute à tour de bras :

 

Un CDD senior

Alors là z’ont fait forts

Car c’est l’Etat qui s’ charge

De payer toutes les charges

J’ vous raconte pas la marge

Vous en deviendrez barge

Avoir à coût réduit

Un vieux salarié qui

A déjà derrière lui

Une expérience inouïe

Vous parlez d’une affaire

Ce contrat temporaire

On peut l’ garder 5 ans

Ou rompre bien avant

Un vrai enchantement

De pouvoir malgré tout

Le virer sans un sou

Au tout premier coup d’ mou

En prendre un autre ailleurs

Par exemple, un chômeur

Un chômeur, c’est l’ bonheur

Car dans c’ cas, l’Assédic

Vous reverse du fric

Si vous l’ payez au smic

Mais faut aller plus loin

A partir de demain

On supprime les salaires

Pour les emplois précaires

En plus, on interdit

Ce foutu CDI

On abolit l’ chômage

Au profit de l’esclavage

Et cerise sur le gâteau

On envoie tout de go

Tous les salauds d’ coco

Direct au STO !


Sous Contrat

Texte de Nanou

sur l’air de "L’insurgé" d’Eugène POTTIER

 

Dans cet atelier très sympa,

J’suis un jeun’ prolo sous contrat,

Qui pendant deux longues années,

Va devoir bosser durement,

En espérant évidemment,

Un jour futur être embauché !

 

Sous contrat ! Embauche première !

Sous contrat ! Mais que faut-il faire,

Pour faire sa carrière,

Sous contrat précaire ?

 

Surtout pas contrarier l’patron,

Etre soumis comme un mouton,

Faire des heures supplémentaires,

Même pas payées, tant pis pour moi,

Tenir pendant vingt quatre mois,

Etre servile et volontaire !

 

Sous contrat ! Embauche première !

Sous contrat ! Mais que faut-il faire,

Pour faire sa carrière,

Sous contrat précaire ?

 

Pendant que les vieux récriminent,

Moi, j’suis rivé à la machine,

Parce que faire grève sous contrat,

Même si c’est marche ou bien crève,

Je dois rester un bon élève,

Il y a des mots qu’on ne dit pas !

 

Sous contrat ! Embauche première !

Sous contrat ! Mais que faut-il faire,

Pour faire sa carrière,

Sous contrat précaire ?

 

Aujourd’hui, je suis convoqué,

Chez l’directeur, p’éte pour signer ?

Y’a pas d’raison, pendant deux ans,

J’étais sérieux et appliqué !

Mais le patron m’a r’mercié,

En me traitant… d’incompétent !

 

Sous contrat ! Embauche première !

Sous contrat ! Mais que faut-il faire,

Pour faire sa carrière,

Sous contrat précaire ? 


POUR M'ACHETER UN VELO

Texte d'Émilie

Sur l'air de : "pour aller à mon boulot"

 

Pour m'acheter un vélo

J'ai trouvé un bon tuyau

J'ais trimer des types au black

Toute la journée je les arnaque

 

Ils adorent travailler dur

J'suis serviabl' c'est ma nature

Pour qu'y puissent payer l'loyer

J'suis heureux d'les dépanner

 

Oui mais voilà l'ingratitude règne

De nos jours y'a plus d'valeurs au tribunal

Y'en a un qui me traîne

Y veut l'beurre et l'argent du beurre

 

Pour m'acheter un twingo

J'ai fais bosser des clodos

Ils ont peur et ils paniquent

Quand ils bronchent j'les donne aux flics

 

Ils ont tous fait plein d'enfants

Sans se demander comment

Les nourrir et nos chantiers

C'est surtout pour les aider

 

Oui mais voilà Sarko ramène sa fraise

Et pique les idées de Le Pen

Si on repère ma main d'œuvre pas française

Faudra qu'j'paye pour qu'on les ramène

 

Pour payer ma Ferrari

J'réinsère des apprentis

J'facture à l'ANPE

Des stages de prépa "CPE"

Ils sont heureux de bosser

Pour pas un rond faut bien s'former

J'suis pas un mauvais patron

Avant tout je sers la nation

 

Oui mais voilà 2007 se ramène

Et comme tous les sondages l'annoncent

Au 1er tour Sarko élu et même

De Villepin 1er ministre qui fonce

 

Grâce au présdent Sarko

J'aurais ma Rolls Royce bientôt

Avec son programme libéral

La France ira bientôt moins mal

Pour garder son RMI

Faudra bosser pour des radis

Moi j'aiderai les chômeurs

J'les ferais payer pas cher de l'heure


POUR DOMINIQUE

CŒUR SDF

Texte de Françoise U.

Sur l'air de : "la solitude" de Barbara

 

Ce soir, mon cœur est S.D.F.

Il ne peut pas rentrer chez nous

Et bien que je t'en fasse grief

Ou que pleure à tes genoux

Tu me dis : "casse-toi, j'aime ailleurs

Tu pues l'alcool et tu m'ennuies

J'ai encore le goût du bonheur

Et c'est avec lui que je suis"

 

Depuis je me fais des nuits blanches

Je vais me coucher sous les ponts

M'endors sur de mauvaises planches

Ou je me cache sous des cartons

Chaque matin est matin blême

Et chaque nuit est désolée

Mon cœur il a connu même

Grand froid en plein cœur de juillet

 

Elle dira : "je t'ouvre ma porte

Je t'ai regardé tant de fois

Je sais que la flamme n'est pas morte

Et tu ne peux pas rester là…

Elle te redira des poèmes

Ta petite fille, ta belle enfant

Et moi je t'offre un café crème

Et puis mes jolis seins tout rond

Lalalala lalalala…


LA COURSE A L'ELYSEE

Texte d'Odette

Sur l'air de : "aux marches du palais"

Chanté par procuration par Christian Paccoud et les goguetiers en chœur

 

1/

Aux marches de l'Elysée (bis)

Il y a d'la concurrence, lon la

Il y a d'la concurrence.

 

2/

Pour l'an 2007 (bis)

Tout le monde se prépare, lon la

Tout le monde se prépare

 

3/

A droite, ça se bouscule (bis)

Déjà Sarko trépigne, lon la

Déjà Sarko trépigne

 

4/

L'élégant Galouzeau (bis)

Le marque à la culotte, lon la

Le marque à la culotte

 

5/

L'incontournable Bayrou (bis)

S'est refait une jouvence, lon la

S'est refait une jouvence

 

6/

A gauche c'est l'même topo (bis)

Le beau linge s'impatiente, lon la

Le beau linge s'impatiente

 

7/

Fabius, Lang, DSK (bis)

Ne veulent pas de Hollande, lon la

Ne veulent pas de Hollande

 

8/

Mais Sainte Ségolène (bis)

Se voit bien présidente, lon la

Se voit bien présidente

 

9/

A ce petit jeu-là (bis)

Nous sommes cocus d'avance, lon la

Nous sommes cocus d'avance.


10/

Mais on s'content'ra pas (bis)

D'la course à l'échalote, lon la

D'la course à l'échalote

 

11/

Traîtres et ambitieux (bis)

Cherchez vite une planque, lon la

Cherchez vite une planque

 

12/

si vous voulez garder (bis)

la tête sur vos épaules, lon la

la tête sur vos épaules

 

13/

aux marches de l'Elysée (bis)

faudra faire le ménage, lon la

faudra faire le ménage


Revenir à la page d'accueil de la goguette